Le bac de l'automne

L'automne est là. Bien sûr la fin de l'été peut s'accompagner d'un petit pincement au cœur. Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés… Mais lorsqu'on a la chance d'assister au flamboiement de la nature, aux camaïeux de feuilles ocres, rouges, orangées et qu'on a la perspective de balades en forêt où ramasser châtaignes et champignons, on se dit que l'automne est vraiment la plus belle des saisons ! Et qu'il faut célébrer son arrivée !

Les grands bacs d'exploration sont parfaits pour fêter comme il se doit le début d'une nouvelle saison à travers une activité créative… et sensorielle !

Que l'on habite en ville ou à la campagne, ils vont nous permettre de créer avec nos enfants un univers miniature, un vrai microcosme dans lequel ils vont pouvoir explorer des matières et textures variées, faire évoluer des personnages et animaux, s'inventer des histoires et développer ainsi tout un champ lexical !

En ce début d'automne, on vous propose de créer dans votre grand bac, une véritable mini forêt peuplée d'animaux des bois et offrant mille richesses à explorer…

Pas besoin d'habiter au cœur de la forêt de Rambouillet pour obtenir une vraie forêt d'un mètre carré.

Pour vous montrer à quoi pouvait ressembler un bac d'automne, nous ne sommes pas allés bien loin et avons vraiment collecté des éléments proches de nous, dans un environnement plutôt urbain.

photo bac 1

Écorces, copeaux de bois, branches, pommes de pin, feuilles mortes, branches encore vertes de buissons ou de conifères, coupes de branches de différentes tailles et formes, souches, champignon, rondins, branches de baies jaunes, mousse… mais aussi légumineux blancs, fruits d'automne deshydratés, sable kinetic et bien sûr nos habitants des bois et sous-bois : hérisson, cerf, blaireau, renards… en figurines.

Pas encore de bogues de châtaignes dans notre région, mais on ne saurait trop vous recommander d'en disposer dans le grand bac, tout comme des champignons s'il y en a déjà vers chez vous. Attention avec les baies et champignons à n'en disposer que des non toxiques évidemment.
L'idée est de proposer des textures variées pour une exploration sensorielle la plus riche possible.

 photo bac 6

Dans notre bac, nous avons misé sur le contraste que pourrait apporter le fait d'avoir un côté tapissé de branches vertes et un autre de feuilles mortes. On pourra même inviter l'enfant à marcher dessus, pieds nus, pour ressentir et entendre les différences de sensations entre ces deux parterres.

Vous pouvez bien sûr également choisir de diviser le grand bac en davantage de parties qui seront autant d'environnements.

Ou bien encore disposer un décor forêt au fond de votre bac et ne pas le remplir en totalité.

photo bac 7 

photo bac 9

photo bac 4

Avec les éléments dont nous disposions, nous avons cherché à reproduire l'habitat, l'environnement immédiat des animaux des bois. Les coupes de branches nous permettraient de disposer des chemins où s'aventureraient des faons, tandis que l'écureuil sauterait de branches en branches. On constituerait divers abris pour les petits animaux et même une caverne pour l'ours.

Dès lors l'exploration consistera aussi pour l'enfant à débusquer dans l'univers ainsi (re)créé les figurines d'animaux de la forêt. Avez-vous vu le blaireau tapis sous l'écorce ?

photo bac 3 

photo bac 10

Comme nous l'avons dit, l'un des grands intérêts d'un bac d'exploration est de permettre de multiplier les sensations, les découvertes, les manipulations. Jouez sur les contrastes entre le bois et la mousse, le craquellement émis par les feuilles mortes VS l'atténuation des sons opérée par le tapis de branches de conifères, la douceur du sable kinetic VS la rugosité des copeaux, la robustesse des blocs de bois VS la fragilité des feuilles mortes, etc.

Invitez l'enfant à décrire ses sensations le plus précisément possible, vous lui permettrez ainsi de développer tout un nouveau vocabulaire.

De même les camaïeux d'automne se prêtent particulièrement bien à enrichir le champ lexical des couleurs et des nuances. Il n'y a pas que du orange ou du marron, mais de l'ocre, du roux, du brun, du cuivre, mordoré, du châtain, etc, etc.

 photo bac 2

photo bac 8

Utilisez de petits bols pour disposer ça et là différentes parties de la forêt qui seront autant de matières et de découvertes sensorielles : là un bol de copeaux de bois, ici de la mousse toute douce (n'hésitez pas à la mouiller pour une sensation "humidité"), là des graines de haricots blancs, ici du sable Kinetic… Tiens, mais d'ailleurs, quel animal y a laissé ses empreintes… ?!

N'hésitez pas non plus à disposer une petite coupelle d'eau, une autre de terre (oui on autorise son enfant à patouiller dans la boue, c'est essentiel à son développement).

Nous avons réalisé ce bac d'automne avec très peu d'éléments et sans avoir pu faire de longues promenades en forêt (qui vous l'aurez compris à Montpellier est encore un peu à l'heure d'été ;-) Alors imaginez quel magnifique univers vous allez pouvoir créer dès que l'automne sera un peu plus installé ! Vos balades en forêt ne seront que plus motivantes pour les enfants, si vous en profitez pour récolter des éléments de la nature pour recréer cet univers à la maison ! Vous pourrez aussi disposer des fruits d'automne, des cucurbitacées, faire un tapis de nuances de feuilles des plus claires aux plus foncées … et pourquoi pas un Petit poucet, la maison d'Hansel et Gretel en bonbons, ou un loup à l'affut d'un petit Chaperon rouge.

Laissez libre cours à votre imagination et à la sienne, le bac d'explorations ouvre tous les possibles !

Bel automne à vous et n'oubliez pas de nous envoyer les photos de vos réalisations !


Ajouter tous les produits de l'activité Ajouter tous les produits de l'activité