La cabane à tisser

cabane finale

À la sortie de l’hiver, se promener au jardin est source d’émerveillement. Le printemps s’annonce déjà par petites touches : les violettes qui sentent si bon, la nouvelle herbe qui pousse de manière irrégulière, le feuillage lustré des nouvelles feuilles… Autant d’occasions de développer la faculté d’observation des enfants ! C’est aussi le moment des tailles d’arbustes… Donc, comme rien ne se perd, voici une activité à la fois éducative, ludique et créative qui permet de créer une cabane avec plein de choses à ramasser ou récupérer au jardin.

1. Le toit

toit cabane

Les enfants ont commencé par le toit. Comment le construire en évitant que les branches ne tombent ? Ils ont essayé plusieurs techniques et ont finalement bâti une « charpente » de branches plus épaisses posées en quadrillage. Ils ont ensuite disposé des branches feuillues pour constituer le reste du toit. C’était un vrai travail d’équipe !

Notre conseil : laissez les enfants explorer et trouver 

des solutions par eux-mêmes !

2. La structure pour le tissage 

cabane tissage

On prend de la ficelle pour créer un support de type métier à tisser. Nul besoin que celui-ci soit régulier. En revanche, il faut veiller à bien tendre la ficelle. A cette étape, les enfants utilisent des compétences de motricité et de coordination œil-main.

3. Le tissage

cabane décoration

C’est la partie créative de l’activité ! Les enfants ont adoré glisser des brindilles, des petites fleurs coupées, des bouts d’écorces d’arbres trouvés par terre entre les ficelles. On peut rajouter des colliers, des foulards, 

des bandelettes de papier. Plusieurs enfants peuvent intervenir en même temps sur les différentes faces de la cabane.

Notre  conseil : éviter les jugements «c’est beau », « ce n’est pas beau » ! L’important est que les enfants se sentent complètement libres de faire ce qu’ils veulent avec les matériaux de leur choix.


Ajouter tous les produits de l'activité Ajouter tous les produits de l'activité